10 Choses à Savoir sur l’Application de Transport Uber

uber-chauffeur-client-taxi-passager-limousine-voiture-noir-blanc

Le service de transport de particuliers Uber sera bientôt lancé au Maroc. Il fournit des véhicules de transport avec chauffeur à travers une application utilisable sur smartphone.

Voici les 10 choses essentielles à savoir sur Uber.

Qui sont les actionnaires et investisseurs initiaux de Uber ?
– L’actionnariat de Uber est composé d’institutions financières et entreprises aussi prestigieuses que Google Ventures; le fonds d’investissement souverain du Qatar; Blackrock; KPCB; Goldman Sachs ou Jeff Bezos (fondateur d’Amazon). Quant aux fondateurs, ils restent associés au capital et sont devenus millionnaires. (Liste complète des actionnaires disponible ici)
– Lors de sa dernière levée de fonds (novembre 2014), Uber a été valorisé à 40 milliards $. Un chiffre qui a doublé en quelques mois, confirmant ainsi un rythme de croissance soutenu de l’activité de l’entreprise.
– Pour creuser la question de la valorisation financière, voici l’analyse du professeur Aswath Damodaran et la contre-analyse apportée par l’un des actionnaires de Uber (en anglais).

Comment utiliser l’application Uber sur un smartphone ?
– De la réservation au paiement, toutes les opérations peuvent être réalisées via l’application sur smartphone. Une carte de crédit doit être associée à chaque compte. Et l’utilisateur peut voir en temps réel où se trouve son chauffeur.
– Horaires de fonctionnement : 24H/24.
– Voici un guide (en anglais et en images) réalisé par WikiHow.

Quel est le business model de Uber ?
– Uber gère une place de marché formée de particuliers où elle tente de maximiser le nombre de connexions (transport) entre l’offre et la demande. En gagnant en volume d’activité, l’entreprise a pu créer un effet de réseau et s’imposer sur le marché.
– Uber est composé de plusieurs segments : UberPop (pour tout particulier); UberX (véhicule entrée de gamme, prix low-cost); UberPool (pour grouper plusieurs personnes, similaire au covoiturage) etc…
– Les chauffeurs sont essentiellement des particuliers en freelance (dits « partenaires ») et fournissent l’essentiel de la valeur ajoutée (le véhicule de transport, l’assurance…). Après chaque course, le chauffeur est évalué en ligne par le passager, ce qui permet de filtrer et qualifier l’offre.

Quels sont les prix pratiqués par Uber ?
– La spécificité de la place de marché gérée par Uber tient à la formation des prix. Contrairement à d’autres services collaboratifs entre particuliers (comme AirBnb), les personnes offrant leurs services ne déterminent pas de prix. Uber se charge de faire évoluer le prix des courses en temps réel afin d’équilibrer l’offre et la demande. Cette fonctionnalité est connue sous la dénomination « Surge Pricing » (majoration tarifaire) et peut provoquer des problèmes comme on l’a vu lors d’une prise d’otages à Sydney.
– En général, le prix dépend du type de « Uber » sollicité (Cf plus haut). Néanmoins, Uber est perçu comme un service haut de gamme car, en moyenne, ses prix sont supérieurs à ceux des taxis.

Qui sont les concurrents de Uber ?
– Au-delà des acteurs de marché classiques (taxis, limousines, transport privé), Uber est en concurrence avec tous les moyens de transport urbains à destination des particuliers (métro, bus, voiture) et les startups technologiques inventant de nouveaux modes de mobilité (Lyft, SideCar, Snapcar, TaxiLoc…).
– Dans une économie où le pouvoir réside dans la détention et l’exploitation des informations (Big Data), le principal avantage concurrentiel de Uber réside dans la puissance de sa plateforme technologique. Et le volume croissant d’activité qu’elle génère lui permet d’être virale et s’imposer sur un marché où the winner takes all (dit« Effet Superstar »).

Combien d’argent gagnent les chauffeurs sur Uber ?
– Cela dépend du prix par kilomètre et par minute mis en place dans chaque ville. Mais également du segment choisi (UberX, UberPool, UberX…), des horaires de travail et de la densité géographique.
– Uber déclare qu’un chauffeur peut gagner jusqu’à 61K€ par an à Paris et 90K$ à New York.

Quelle est la place de Uber dans la culture populaire ?
– Uber est devenu un phénomène entrepreneurial : on parle de « Uber for X » pour tout service adoptant le même modèle (c’est-à-dire un réseau entre particuliers).
– Un phénomène de société : puisque de manière générale, les difficultés liées au transport et la mobilité touchent l’ensemble des couches sociales des agglomérations densément peuplées par le monde. Tout le monde a un avis sur Uber.
– Un phénomène médiatique : puisque Uber défraie la chronique avec ses déboires judiciaires successifs.

Uber et l’économie collaborative :

« En 2008, Travis (Kalanick, le fondateur d’Uber NDLR) est à Paris. Il cherche un taxi et n’en trouve pas. Il voit par ailleurs les grosses berlines Place Vendôme qui attendent pendant des heures devant le Ritz. Rentré sur la Côte Ouest, il développe une vision simple : appliquer le Toyotisme au secteur du transport, en remplaçant un stock de véhicules dans les rues et parkings par un flux continu de véhicules que l’on utilisera uniquement quand on en aura besoin. On aboutira alors à une optimisation de l’utilisation de l’actif existant. Cet actif est sous utilisé : les voitures sont utilisées en moyenne seulement 1h par jour, soit moins de 5% du temps ! » – Alexandre Molla (General Manager Uber France)

– Uber est l’un des symboles de l’économie collaborative et des services à la demande qui valorisent l’accès aux produits/services (location à courte durée en fonction du besoin) plutôt que la propriété (l’achat définitif et le consumérisme).
– Le business model de Uber étant basé sur une flotte de particuliers non salariés, il existe certaines difficultés à mettre en place une culture d’entreprise homogène et solide.

Quels sont les risques et défis auxquels Uber fait face ?
– Comme toute entreprise innovante qui bouscule un marché mature (le transport de personnes), Uber doit faire face à la grogne des concurrents (en particulier les taxis) qui l’accusent de concurrence déloyale et utilisent l’arme juridique pour s’y opposer. Les services de l’économie collaborative étant devenu mainstream en 2014 et grignotant d’importantes parts de marchés aux acteurs établis, ces derniers utilisent ce même procédé dans divers secteurs (Cf le cas AirBnb et l’industrie hôtelière).
– Les contraintes légales rencontrées dans plusieurs pays (Uber se présente alors comme « un fournisseur d’informations » pour déjouer le piège légal)

Comment va se développer Uber à l’avenir ?
– Uber pourrait élargir ses services logistiques au transport d’objets et concurrencer ainsi Amazon et autres services de livraison.
– Géographiquement, la récente entrée de Baidu au capital laisse entrevoir une expansion plus agressive en Asie.
– On peut estimer que Uber sera introduit en bourse dans les années à venir, sûrement à une valorisation stratosphérique, pour permettre aux investisseurs de revendre leurs parts en réalisant de substantiels gains.
– Uber veut devenir synonyme de transport et de mobilité. Avec la même évidence avec laquelle Google est un quasi-synonyme de moteur de recherche.
– D’ailleurs, Google est l’un des actionnaires de Uber. Ce qui pousse certains experts à prévoir un partenariat entre ces 2 entreprises, à travers lequel Uber utiliserait des Google Car (voitures sans chauffeur). Cela lui permettrait de faire d’une pierre deux coups : économiser les revenus payés aux chauffeurs humains et éviter ainsi les problèmes d’ordre juridiques.

« La raison pour laquelle Uber est un service cher, c’est parce que vous ne payez pas seulement pour la voiture. Vous payez aussi pour le gars qui conduit la voiture » – T.Kalanick (CEO Uber)

 

Suivre sur Facebook, Twitter ou Google+.

A propos Yniim

Blog : yniim.wordpress.com --- Facebook : fb.com/Yniim --- Twitter : @Yniim
Cet article, publié dans Économie Collaborative, Technologie & Startups, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

UNE QUESTION ? UNE REMARQUE ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s