Vente Informelle de Produits Dérivés : Quelle Perte de Chiffre d’Affaire pour les Clubs de Football Marocains ?

Raja casablanca sport football maillot shirt merchandinsing produits derives vente supporters

La Coupe du monde des clubs est finie et le Raja Casablanca a porté très haut les couleurs du Maroc. Financièrement, le club a fait une belle affaire puisqu’il a empoché 4M$. Cependant, de nombreux commerçants ont profité de l’occasion en apposant sans autorisation le logo du club sur divers objets vendus, s’octroyant ainsi des revenus qui auraient dû revenir au propriétaire de la marque.

Bien qu’il existe peu de données financières sur les chiffres liés au merchandising et la vente de produits dérivés par les clubs de football au Maroc, essayons d’estimer le manque à gagner sur le chiffre d’affaires pour le Raja Casablanca ?

Note : Faute de chiffres officiels, ceci n’est qu’une estimation à la louche!

Hypothèses :

  • Une base de fans de 5 Millions.
  • On considérera qu’un supporter acheteur est prêt à mettre autour de 100/120 dhs (pour un maillot ou tout objet avec logo, des portes-clés aux coques de téléphone). Etant donné que tous les supporters ne sont pas des acheteurs de produits dérivés, on retiendra une dépense moyenne par supporter autour de 50 dhs.
  • Lors d’événements spéciaux (comme ce Mondial des Clubs), les ventes sont boostées de 30% (les supporters « ponctuels », ceux qui se décident enfin à acheter…).
  • Sur ce potentiel revenu, on peut estimer que le club contrôle directement 10% de la manne à travers ses boutiques officielles et son partenaire City Sport : l’informel aurait donc 90% de parts de marché.

Ce qui nous donne un manque à gagner en terme de chiffres d’affaires de 2,7 Millions Dhs. En Europe, la marge moyenne sur les produits dérivés du football tourne autour de 20%. Si l’on considère ici une marge de 10%, le manque à gagner en terme de marge pour le Raja s’élève à 270 K Dhs.

Ce ne sont que de simples estimation, assez conservatrices. Vous pouvez faire une estimation avec vos propres chiffres sur la feuille Excel ci-dessous (le résultat final se mettra automatiquement à jour).

A titre de comparaison, une étude a montré que le Raja pourrait gagner 5 millions dhs/an si les vendeurs de sandwichs et sodas reversaient une part des revenus au club (source).

Un contrôle strict des licences d’exploitation de marque (avec toute la paperasse et poursuites pénales éventuelles que cela entraîne) est difficile à mettre en place. Mais pourquoi ne pas chercher à mettre en place un système adapté au contexte local, facilement déployable et avantageux pour toutes les parties prenantes (marque, vendeur, consommateur) ?

Car sans hausse des revenus, il est impossible d’espérer que le niveau de jeu des clubs nationaux s’améliore, que les meilleurs talents soient retenus ou que des joueurs d’un niveau supérieur viennent jouer au Maroc.

A propos Yniim

Blog : yniim.wordpress.com --- Facebook : fb.com/Yniim --- Twitter : @Yniim
Cet article, publié dans Économie & Finance, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Vente Informelle de Produits Dérivés : Quelle Perte de Chiffre d’Affaire pour les Clubs de Football Marocains ?

  1. soraya dit :

    Au niveau du nombre de supporters, je pense qu’il y’a plus de 4M !
    Par contre; votre résultat final (2M de pertes) me semble sous-estimé.

    J'aime

UNE QUESTION ? UNE REMARQUE ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s